/ /
/

9 techniques d'obsolescence programmée

9 techniques d'obsolescence programmée

À jour en Novembre 2017

Écrit par les experts Ooreka
9 techniques d'obsolescence programmée
© Victoria Nevland CC BY-NC 2.0 / Flickr

Si nos parents peuvent se targuer d'avoir conservé vingt belles années une vaillante machine à laver, difficile aujourd'hui de profiter sans problème d'un appareil plus de deux ou trois ans. Les constructeurs actuels usent de techniques malines pour causer des défaillances irréparables et vous faire acheter à nouveau.

Bon à savoir : depuis la loi n° 2015-992 du 17 août 2015, l'obsolescence programmée constitue un délit, défini à l'article L. 441-2 du Code de la consommation comme « le recours à des techniques par lesquelles le responsable de la mise sur le marché d'un produit vise à en réduire délibérément la durée de vie pour en augmenter le taux de remplacement ». Ce délit est puni d'une peine de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 300 000 euros (article L. 454-6 du Code de la consommation). Il reste cependant difficile à prouver.

Le non remplacement de ses composants (ampoules, batteries…)

Le non remplacement de ses composants (ampoules, batteries…)
© Patrick Brosset CC BY-NC 2.0 / Flickr

Ce coup classique ne manque pas d'audace : vous achetez un appareil au prix fort. Le jour où l'un de ses composants s'use, c'est l'ensemble de l'appareil qui se trouve condamné.

Les réparateurs refusent souvent de se pencher sur ce type de problème.

  • une batterie non amovible ;
  • une ampoule irremplaçable ;
  • un câble d'alimentation plus distribué.

Bon à savoir : quand de grandes marques, comme la marque à la pomme par exemple, proposent des articles non réparables, des communautés de bricoleurs se mobilisent sur la toile. Vous trouverez peut-être en ligne la solution à votre problème.

L'incompatibilité

L'incompatibilité
© Morgan CC BY 2.0 / Flickr

Le casse-tête de beaucoup d'utilisateurs de nouvelles technologies réside dans les incompatibilités entre les marques. La seule solution dans ce cas reste de remplacer tous les appareils et accessoires concernés.

Exemples d'incompatibilité :

  • Le câble optique Samsung d'un lecteur DVD est incompatible avec une prise du type USB ou HDMI d'une télévision.
  • Les disques durs formatés pour des ordinateurs Apple ne fonctionnent le plus souvent pas sur des ordinateurs Windows.
  • Un logiciel flambant neuf s'avère trop puissant pour votre système d'exploitation.
  • Les DVD de pays situés dans une zone géographique hors de l'Europe (Asie, Afrique, États-Unis) ne fonctionnent tout simplement pas sur nos appareils.
  • Les jeux vidéos PlayStation 3, ne sont pas compatibles avec la PlayStation 4.

La date limite de consommation avancée

La date limite de consommation avancée

Qui n'a pas jeté docilement un yaourt à la poubelle sous prétexte que sa date de péremption était passée ? En effet, certains fabricants de produits laitiers sous prétexte de ne prendre aucun risque pour la santé publique avancent la date de péremption de leurs produits de plusieurs semaines, afin d'inciter à la rotation dans les rayons.

Il ne faut pas confondre :

  • la date limite de consommation, pour les produits rapidement périssables ;
  • la date limite d'utilisation optimale, qui est une simple indication.

Les pièces détachées plus chères que l'appareil

Les pièces détachées plus chères que l'appareil
© Evan CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Lorsqu'un appareil tombe en panne, le premier réflexe est de remplacer la pièce incriminée. Seulement voilà, quelques années à peine après l'achat de l'appareil, ses pièces détachées, lorsqu'elles existent encore, coûtent trop cher.

À quoi bon remplacer la carte graphique d'un ordinateur si celle-ci coûte le prix d'un ordinateur neuf ?

Bon à savoir : une proposition de loi est actuellement à l'étude pour trouver une solution à cet épineux problème.

L'obsolescence fonctionnelle

L'obsolescence fonctionnelle

Les associations de consommateurs pointent souvent du doigt le remplacement d'un appareil justifié par une « innovation technologique ».

Quelques procédés qui, finalement, n'impactent pas franchement votre utilisation du produit :

  • Changer de téléphone, tablette ou de lave-linge pour bénéficier d'une innovation technologique qui ne change rien au fonctionnement du produit.
  • Remplacer ses appareils par seule envie de posséder des choses neuves.
  • Les marques qui multiplient les nouveaux modèles en faisant croire à un grand changement.

Les petits prix

Les petits prix
© Richard Grandmorin CC BY- 2.0 / Flickr

À force de rogner sur les prix, la qualité des produits diminue. Le bas de gamme devient monnaie courante dans les rayons des magasins d'électroménager.

  • Les matériaux utilisés sont de basse qualité : exemple les cuves en plastique à lieu de l'inox.
  • L'assemblage des produits est réalisé de telle sorte qu'il met en danger les pièces les plus sensibles (chaleur, chocs, lumière).

Bon à savoir : aujourd'hui, les machines à laver ne peuvent pas supporter plus de 2 500 cycles de lavage et les télévisions se cassent après 20 000 heures de fonctionnement.

Lorsqu'un article ne coûte pas très cher, les clients croient faire des affaires. Malheureusement, ils ne pourront pas conserver longtemps leur précieuse nouveauté qui se dégradera plus vite que prévu.

  • Les magasins spécialisés dans le hard discount, en particulier vestimentaire, proposent des articles à tout petits prix de très mauvaise qualité et fabriqués à l'autre bout du monde où la main d'œuvre n'est pas chère.
  • Dès le premier lavage, le vêtement déteint, se déchire ou ternit.
  • Quelques semaines ou mois plus tard, vous allez donc en racheter un neuf.

L'usure artificielle

L'usure artificielle

Cette technique, réfutée par les fabricants, pourrait bien constituer, si cela était avéré, la manière la plus grave de pousser leurs clients à la consommation excessive. Certains appareils contiendraient des puces électroniques qui les rendraient obsolètes au bout d'un certain temps.

Exemples d'usures artificielles sur les imprimantes :

  • Une puce électronique peut bloquer l'impression après un certain nombre de copies.
  • Une puce électronique peut signaler la fin d'une cartouche d'encre alors que celle-ci n'est pas réellement vide.

L'évolution des normes

L'évolution des normes
© Jean Pierre Dalbéra CC BY 2.0 / Flickr

Il existe près de 400 000 normes françaises aujourd'hui. La France est le pays le plus réglementé au monde !

Pourquoi les normes font acheter :

  • Elles définissent un cadre en deçà duquel les usagers prennent un risque. Elles assurent donc leur sécurité.
  • Un changement de normes pour ceci, un changement de normes pour cela et les particuliers et les collectivités passent à la caisse.

Bon à savoir : pour respecter certaines normes, on peut exiger une certification qui prouve la qualité du produit vendu.

L'incitation à consommer moins

L'incitation à consommer moins
© Marc Hanaeur CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

Sous prétexte d'acquérir de nouveaux appareils plus respectueux de l'environnement et moins gourmands en énergie, les fabricants vous incitent à vous débarrasser de vos anciens appareils, même si ces derniers ne montrent pas de signe d'usure.

Cependant, si à terme ce renouvellement pourrait effectivement vous faire réaliser des économies et profiter à l'environnement, dans l'immédiat ces arguments sont faussement bénéfiques à la planète, car le procédé :

  • dépense l'argent public ;
  • engendre des déchets ;
  • coûte de l'énergie pour la fabrication.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Pour contourner l'obsolescence programmée, le premier pas est déjà de s'informer. Lisez, fouillez, renseignez-vous, des associations et des sites Internet vous donnent des infos pour mieux comprendre la société de consommation, et les procédés qui incitent à l'achat.

Quelques contenus qui pourraient vous intéresser :

Vous avez besoin d'une réponse sur une question juridique ?

Avec , le service qui facilite l'accès au droit et à la justice partout en France et pour tous, pour 30€ seulement (prix fixe) :

Une réponse immédiate sur vos droits

Un échange personnalisé avec nos experts juridiques

Une durée de communication illimitée

Poser une question

4 commentaires

francois_04, le 03/07/2015

Moi aussi, comme d'autres, je trouve que vous généralisez trop vite. Vous mettez du vice là où il n'y a que des choix techniques et commerciaux. Pour certains appareils, il est inutile qu'ils durent trop longtemps, si dans ce secteur les progrès sont rapides, ou si le produit est bon marché à remplacer. On en a en général pour son argent, il ne faut pas se faire d'illusion. Je ne crois pas que les industriels aient intérêt à vendre des produits qui marchent mal ou qui coûtent cher à réparer. C'est vrai aussi que d'autres abusent de la confiance, mais ça dépend des marques, des produits et des modèles. Avant de critiquer tout le monde, il aurait mieux valu que vous trouviez des exemples précis incontestables.

Paull, le 03/07/2015

Très bien vu! Une vision large des possibilités de manipulation dans ce domaine.

Je suis étonné des réactions négatives. La naïveté n'est-elle pas p.ex. de minimiser la possibilité de pressions sur les normes en vue d'ouvrir de nouveaux marchés et, pourquoi pas, par la même occasion, faire apparaître le matériel existant comme dépassé voire à risque.

Par contre, d'accord pour relever une responsabilité partagée consommateurs/fabricants dans certaines dérives constatées.

ThierryL, le 03/07/2015

Certains points sont assez fumeux... Je comprends vos efforts pour essayer d'arriver à 10, mais pas au détriment de la cause que vous êtes censés défendre.
Exemple : l'article sur les normes, au delà d'être peu clair, est faux. L'application des normes, qui par ailleurs sont de plus en plus européennes et non françaises, n'est jamais rétroactive. En outre une norme en soi n'est pas d'application obligatoire sauf si un texte réglementaire l'impose. Donc l'apparition d'une norme n'oblige aucunement le consommateur à renouveller le produit en sa possession.
Par ailleurs, dans certains domaines technologiques, l'évolution technique est tellement rapide qu'il est parfois difficile d'assurer une rétro-compatibilité des produits. Et au final, il ne faut pas sous estimer la responsabilité du consommateur à qui au final le choix revient de choisir un produit pas cher (donc souvent de mauvaise qualité) ou un produit de meilleure qualité ou de de choisir ou non de remplacer son vieil iPhone 3GS qui marche très bien par un modèle plus récent qui intègre des fonctionnalités peut être plus "sexy" mais pas forcément indispensables...
Ceci dit tout n'est pas à jeter dans cet article, mais il faudrait se garder de faire un amalgame et de considérer que les fabricants sont des gros méchants devant le pauvre consommateur sans défense...

Foxrigolo, le 03/07/2015

bonsoir, votre article mélange tout et ne prouve rien. Il est évident que certaines techniques font l'objet de brevets, brevets qui permettent bien souvent d'avoir une position protégée et dominante sur le marché.
Demandez vous plûtot pourquoi vous vous achetez un high phone qui vaut le prix de 3 ou 4 machines à laver sans sourciller et pourquoi votre budget gros électroménager s'est complètement effondré. Pour une fois soyez un consommateur responsable en assumant vos responsabilités et arrêtez vos pitreries lamentables de complot puérile.
Oui tout a un prix dans ce bas monde, acceptez que votre lave linge soit sollicité 2 fois, voire 3 fois plus que dans les années 80, qu'il essore beaucoup plus vite, qu'il vous offre une souplesse sans pareil grâce à son électronique élaboré, que sa capacité de lavage soit devenue gargantuesque, qu'il vous fasse faire des économies d'énergie...... et pourtant vous êtes presque incapables d'en prendre soin de lui assurer ce minimum d'entretien et d'attention qui lui permettrait de prolonger sa vie . Croyez moi en tant que pro dans le domaine du service après vente , j'ai beaucoup à dire sur ce consommateur qui fait subir aux produits les pires outrages, qui est incapable de lire une notice d'utilisation, et ....... la liste est très, très longue.
Si vous aviez les stats de fiabilité des produits des constructeurs , vous auriez quelques surprises qui risqueraient de mettre à mal toutes ces théories fumeuses de complotisme.
Posez vous les bonnes questions, faites fonctionner vos neurones, et surtout soyez responsables. C'est vous qui donnez vie aux produits en les achetant , en les consommant puis en les jetant ........ ça ne vous rappelle rien ? ;-) ......... alors attention de ne pas devenir vous-même le futur produit dont l’obsolescence est , pour l'instant, de plus en plus retardé ;-) longue et belle vie à tous :-))

Commenter
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour commenter.
Valider


Autres sujets sur Ooreka


Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez conseil à un avocat spécialisé !

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !