/ /
/

9 techniques d'obsolescence programmée

9 techniques d'obsolescence programmée

À jour en Avril 2018

Écrit par les experts Ooreka
9 techniques d'obsolescence programmée
© Victoria Nevland CC BY-NC 2.0 / Flickr

Si nos parents peuvent se targuer d'avoir conservé vingt belles années une vaillante machine à laver, difficile aujourd'hui de profiter sans problème d'un appareil plus de deux ou trois ans. Les constructeurs actuels usent de techniques malines pour causer des défaillances irréparables et vous faire acheter à nouveau.

Bon à savoir : depuis la loi n° 2015-992 du 17 août 2015, l'obsolescence programmée constitue un délit, défini à l'article L. 441-2 du Code de la consommation comme « le recours à des techniques par lesquelles le responsable de la mise sur le marché d'un produit vise à en réduire délibérément la durée de vie pour en augmenter le taux de remplacement ». Ce délit est puni d'une peine de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 300 000 euros (article L. 454-6 du Code de la consommation). Il reste cependant difficile à prouver.

Le non remplacement de ses composants (ampoules, batteries…)

Le non remplacement de ses composants (ampoules, batteries…)
© Patrick Brosset CC BY-NC 2.0 / Flickr

Ce coup classique ne manque pas d'audace : vous achetez un appareil au prix fort. Le jour où l'un de ses composants s'use, c'est l'ensemble de l'appareil qui se trouve condamné.

Les réparateurs refusent souvent de se pencher sur ce type de problème.

  • une batterie non amovible ;
  • une ampoule irremplaçable ;
  • un câble d'alimentation plus distribué.

Bon à savoir : quand de grandes marques, comme la marque à la pomme par exemple, proposent des articles non réparables, des communautés de bricoleurs se mobilisent sur la toile. Vous trouverez peut-être en ligne la solution à votre problème.

L'incompatibilité

L'incompatibilité
© Morgan CC BY 2.0 / Flickr

Le casse-tête de beaucoup d'utilisateurs de nouvelles technologies réside dans les incompatibilités entre les marques. La seule solution dans ce cas reste de remplacer tous les appareils et accessoires concernés.

Exemples d'incompatibilité :

  • Le câble optique Samsung d'un lecteur DVD est incompatible avec une prise du type USB ou HDMI d'une télévision.
  • Les disques durs formatés pour des ordinateurs Apple ne fonctionnent le plus souvent pas sur des ordinateurs Windows.
  • Un logiciel flambant neuf s'avère trop puissant pour votre système d'exploitation.
  • Les DVD de pays situés dans une zone géographique hors de l'Europe (Asie, Afrique, États-Unis) ne fonctionnent tout simplement pas sur nos appareils.
  • Les jeux vidéos PlayStation 3, ne sont pas compatibles avec la PlayStation 4.

La date limite de consommation avancée

La date limite de consommation avancée

Qui n'a pas jeté docilement un yaourt à la poubelle sous prétexte que sa date de péremption était passée ? En effet, certains fabricants de produits laitiers sous prétexte de ne prendre aucun risque pour la santé publique avancent la date de péremption de leurs produits de plusieurs semaines, afin d'inciter à la rotation dans les rayons.

Il ne faut pas confondre :

  • la date limite de consommation, pour les produits rapidement périssables ;
  • la date limite d'utilisation optimale, qui est une simple indication.

Les pièces détachées plus chères que l'appareil

Les pièces détachées plus chères que l'appareil
© Evan CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Lorsqu'un appareil tombe en panne, le premier réflexe est de remplacer la pièce incriminée. Seulement voilà, quelques années à peine après l'achat de l'appareil, ses pièces détachées, lorsqu'elles existent encore, coûtent trop cher.

À quoi bon remplacer la carte graphique d'un ordinateur si celle-ci coûte le prix d'un ordinateur neuf ?

Bon à savoir : une proposition de loi est actuellement à l'étude pour trouver une solution à cet épineux problème.

L'obsolescence fonctionnelle

L'obsolescence fonctionnelle

Les associations de consommateurs pointent souvent du doigt le remplacement d'un appareil justifié par une « innovation technologique ».

Quelques procédés qui, finalement, n'impactent pas franchement votre utilisation du produit :

  • Changer de téléphone, tablette ou de lave-linge pour bénéficier d'une innovation technologique qui ne change rien au fonctionnement du produit.
  • Remplacer ses appareils par seule envie de posséder des choses neuves.
  • Les marques qui multiplient les nouveaux modèles en faisant croire à un grand changement.

Les petits prix

Les petits prix
© Richard Grandmorin CC BY- 2.0 / Flickr

À force de rogner sur les prix, la qualité des produits diminue. Le bas de gamme devient monnaie courante dans les rayons des magasins d'électroménager.

  • Les matériaux utilisés sont de basse qualité : exemple les cuves en plastique à lieu de l'inox.
  • L'assemblage des produits est réalisé de telle sorte qu'il met en danger les pièces les plus sensibles (chaleur, chocs, lumière).

Bon à savoir : aujourd'hui, les machines à laver ne peuvent pas supporter plus de 2 500 cycles de lavage et les télévisions se cassent après 20 000 heures de fonctionnement.

Lorsqu'un article ne coûte pas très cher, les clients croient faire des affaires. Malheureusement, ils ne pourront pas conserver longtemps leur précieuse nouveauté qui se dégradera plus vite que prévu.

  • Les magasins spécialisés dans le hard discount, en particulier vestimentaire, proposent des articles à tout petits prix de très mauvaise qualité et fabriqués à l'autre bout du monde où la main d'œuvre n'est pas chère.
  • Dès le premier lavage, le vêtement déteint, se déchire ou ternit.
  • Quelques semaines ou mois plus tard, vous allez donc en racheter un neuf.

L'usure artificielle

L'usure artificielle

Cette technique, réfutée par les fabricants, pourrait bien constituer, si cela était avéré, la manière la plus grave de pousser leurs clients à la consommation excessive. Certains appareils contiendraient des puces électroniques qui les rendraient obsolètes au bout d'un certain temps.

Exemples d'usures artificielles sur les imprimantes :

  • Une puce électronique peut bloquer l'impression après un certain nombre de copies.
  • Une puce électronique peut signaler la fin d'une cartouche d'encre alors que celle-ci n'est pas réellement vide.

L'évolution des normes

L'évolution des normes
© Jean Pierre Dalbéra CC BY 2.0 / Flickr

Il existe près de 400 000 normes françaises aujourd'hui. La France est le pays le plus réglementé au monde !

Pourquoi les normes font acheter :

  • Elles définissent un cadre en deçà duquel les usagers prennent un risque. Elles assurent donc leur sécurité.
  • Un changement de normes pour ceci, un changement de normes pour cela et les particuliers et les collectivités passent à la caisse.

Bon à savoir : pour respecter certaines normes, on peut exiger une certification qui prouve la qualité du produit vendu.

L'incitation à consommer moins

L'incitation à consommer moins
© Marc Hanaeur CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

Sous prétexte d'acquérir de nouveaux appareils plus respectueux de l'environnement et moins gourmands en énergie, les fabricants vous incitent à vous débarrasser de vos anciens appareils, même si ces derniers ne montrent pas de signe d'usure.

Cependant, si à terme ce renouvellement pourrait effectivement vous faire réaliser des économies et profiter à l'environnement, dans l'immédiat ces arguments sont faussement bénéfiques à la planète, car le procédé :

  • dépense l'argent public ;
  • engendre des déchets ;
  • coûte de l'énergie pour la fabrication.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Pour contourner l'obsolescence programmée, le premier pas est déjà de s'informer. Lisez, fouillez, renseignez-vous, des associations et des sites Internet vous donnent des infos pour mieux comprendre la société de consommation, et les procédés qui incitent à l'achat.

Quelques contenus qui pourraient vous intéresser :

14 commentaires

Anonyme, le 06/02/2018

Bonjour,
Nous dans la gestion de biens immobiliers, nous avons fréquemment ces cas de figure, de pannes programmées sur des radiateurs électriques, visant à pousser à racheter, car plus réparable car de pièces , depuis quelques années nous avons trouvé la parade à cela grâce à la sté "CTFR" (centre technique français du radiateur) qui répare tous les radiateurs électriques avec un devis préalable et GRATUIT !!
C'est génial , et économique, ils ont des solutions à toutes les situations ,
Bonne adresse à connaitre pour faire un pieds de nez aux pannes programmées !
"CTFR" tél : 0164821114
Espérant avoir pu contribuer à aider d'autres internaute grâce à ce site.
Bonne journée
jean pierre

oryx-curlie, le 04/02/2018

D'un autre côté, il faut aussi savoir une chose. Le prix d'une imprimante est extrêmement au-dessous de sa valeur normale. C'est, à peu près, le prix d'un jeu de cartouche.
Une fois que le consommateur a acheté son imprimante à un prix très dévalué, il veut après payer ses cartouches très peu chères.
Si on lui disait : "ok, on vous fait payer les cartouches moins chères, mais on vous demande le prix normal de l'imprimante, soit 2 à 3 fois plus cher", il crierait au scandale.
Si on lui dit : "le prix de l'imprimante est ridiculement bas, mais on vous fait payer un peu plus chères les cartouches", il crierait aussi au scandale.
Le problème de cette société c'est qu'elle s'évertue, coûte que coûte, de faire croire au consommateur qu'il peut tout avoir pour rien : "partez sans payer", "0€", "on vous rembourse", des bagnoles énormes pour 120 € par mois, etc.... Et le consommateur se met à y croire !!!
Donc, il veut tout sans payer ou presque. C'est très difficile de créer et maintenir des emplois dans ces conditions.
Le français devrait avoir un peu de plomb dans la tête et arrêter de croire au Père Noël toute l'année et tous les jours de sa vie.
Comme dit le célèbre proverbe : "On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, et le c _ _ de la crémière".
Le problème, c'est que le consommateur d'aujourd'hui le croit, maintenant.....

Jacques Guidaniel, le 04/02/2018

bonjour,
ce problème je le connais avec une imprimante EPSON wf 2630.... "Elle" me prévient longtemps à l'avance que le tampon encreur est en fin de vie ???
Quésaco : impossible de démonter pour atteindre le tampon qui récupère les bavures d'encre .... et la machine s'est mise hors service... sauf à la retourner à l'atelier le plus proche .... une nouvelle imprimante est à 80€ ....chercher l'erreur ? cdlt

oryx-curlie, le 04/02/2018

Tu sais, pj1965, c'est l'éternel débat du bénéfice des actionnaires. Pourquoi très peu de français créent ou aide une entreprise à se créer ? Parce que si l'entreprise se casse la gueule, ils perdent tout !
Il existe en France un salaire minimum. Il est utilisé par les entreprises privées, mais aussi, et très largement, par la fonction publique. Alors, si on demande à des actionnaires, qui ont pris tout les risques (et le risque mérite récompense) de mieux payer les smicards, que l'Etat le fasse d'abord. Mais il ne le fera jamais. Alors, pourquoi cette demande au privé que ne fait pas le public ?
Le problème, tu sais, pj1965, ce n'est pas les bénéfices des actionnaires. C'est que la France est en faillite économique. Il est LA le problème. Et pourquoi ? Parce que depuis 40 ans, la France est figée, ne prend aucune initiative car les français bloquent tout de suite tout. Quand les autres pays passent leur temps à réformer pour s'adapter et être performant, nous on passe notre temps à toujours tout bloquer. Le résultat ? L'appauvrissement permanent de la France (France = 8 millions de personnes au-dessous du seuil de pauvreté et 6 millions de chômeur toute catégories confondues). Et tu auras beau prendre l'argent des actionnaires, au niveau du pays, ça n'enrichira pas les français !! On paye notre stupidité et immobilisme, rien d'autre !
Sur la rémunération des patrons qui gagnent d'énormes salaires et partent avec des primes colossales même si l'entreprise se casse la gueule, tu n'as pas tort. Cela dit, ça concerne très peu de personnes, et là aussi, si tu confisque les trois quarts de leur salaire, au niveau du pays, ça n'enrichira pas les français non plus. C'est moralement choquant, je suis d'accord avec toi, mais économiquement c'est peanuts. Quelques très gros salaires de quelques dizaines de gros patrons, économiquement parlant, ça reste du symbole.
Et puis, je vais te dire un truc que j'applique dans ma vie depuis toujours : je ne critique JAMAIS quelqu'un si, à sa place, je ferai la MEME CHOSE. Crois-tu que n'importe quel français, à qui tu donnerais du jour au lendemain le salaire d'un très grand patron, continuerai de crier au scandale et donnerai 90 % de son salaire aux Petits Frères des Pauvres ? Évidement non.
Que font tous ceux qui gagnent des fortunes au loto ?
1) ils changent complètement de mentalité
2) ils gardent leur pognon
3) ils multiplient leur niveau de vie par 10 ou 20
4) ils ne distribuent pas leur fric aux pauvres
5) étant introduit dans un monde de riches, ils renient le plus souvent leur monde à eux avant de devenir riches
Alors, tu vois, la jalousie française, elle n'existe que pour ceux qui ne sont pas riches, et qui, le plus souvent, non rien fait ou rien essayé pour l'être. Elle disparaît quand tu deviens riche (ce qui n'est pas encore mon cas et ne le sera jamais, hélas !!).
Mais moi, je ne suis pas du tout jaloux des riches. Ils ont réussi, tant mieux pour eux.

pj1965, le 03/02/2018

M oryx-curlie je suis évidemment d'accord avec vous, il faut peut-être des actionnaires, mais il faudrait peut-être que ceux-ci soient moins gourmands et aussi que les patrons de certaines entreprises soient également moins gourmand, trouvez-vous normal que de nombreux patrons aient des salaires excédant le demi million d'euros. si un patron et des actionnaires et les différentes personnes qui composent la direction d'une entreprise prélèvent une très grande part du gâteau d'une entreprise et que le reste est pour le fonctionnement et la main d’œuvre nécessaire au fonctionnement de cette entreprise, il faut licencier ou délocalisé et aller où la main d’œuvre est moins chère ou encore trouver des moyens de rentrer plus d'argent (diminution de la qualité, OBSOLESCENCE ou tout autre système qui pourras éventuellement permettre à l'entreprise d'engranger plus d'argent) car ce ne sont ni les dirigeants, ni les actionnaires qui vont accepter de recevoir moins d'argent. Le système est devenu tellement corrompu qu'un PDG qui à mal fait son travail arrive à s'en sortir avec un bon parachute doré. Vous connaissez beaucoup de gens qui quand ils ont fait des erreur sont récompensés?

Daranc, le 03/02/2018

pour ce qui est du prix des imprimante laser ...certes un prix plus elevé, voyons le cas des imprimante jet d'encre, il vaux mieux racheter une imprimante 1er prix que ses cartouches en remplacement, (Le caviar est ridiculement bon marché à coté) alors la laser N&B ( c'est tout ce qu'il me faut pour imprimer ce dont j'ai besoin) 145€ en 2010 cartouche de demo changger au bout de 5 ans ( ce qui laisse pour la cartouche de rechange , recyclée en plus) une bonne dizaine d'années ...à l'usage un N&B laser est nettement plus économique qu'une jet d'encre ... la comparaison HL2070N vs BJ-30 je ne donne pas les marques mais elles sont faciles à retrouvées

oryx-curlie, le 02/02/2018

Il ne faut pas se faire d'illusions, effectivement, nous ne vivons pas dans un monde bisounours. Le seul objectif d'une entreprise est de faire du chiffre, et surtout de la marge. La marge d'une entreprise c'est sa pérennité, donc la pérennité de nombreux emplois.
Je crois qu'il faut surtout être très honnête et faire la part des choses. Sans bénéfice et sans actionnaire, il n'existe pas d'entreprise. Je fais une très rapide petite parenthèse qui est celle-ci. Si Monsieur X veut créer une entreprise et n'a pas d'argent, il va demander à Monsieur A, Monsieur B, et Monsieur C de lui prêter de l'argent ce qui va lui permettre de créer son entreprise et donc de créer des emplois. En contrepartie et ce qui me paraît tout à fait normal c'est que Monsieur A, Monsieur B, et Monsieur C souhaitent avoir un retour si l'entreprise fonctionne bien. De la même façon qu'un particulier placera son argent sur un livret ou une assurance-vie en regardant le taux d'intérêt qui lui rapportera le plus. La seule différence est que sur le livret ou sur l'assurance-vie le particulier en question ne prendra aucun risque, alors que Monsieur A, Monsieur B, et Monsieur C perdront tout leur argent si l'entreprise fait faillite (je rappelle que chaque année il y a en France, selon les années, entre 55 000 et 60 000 faillites d'entreprises).
Revenons à l'obsolescence des produits. Le problème français, comme l'explique l'article, est qu'il existe en France 400 000 normes régissant tout et plus de 13 000 lois qui ont le même rôle. On est dans un délire cosmique ! Tout est cadré, contrôlé, dicté, déterminé, il n'existe plus du tout en France place à l'initiative et liberté de travail, je parle pour les entreprises bien évidemment. La protection du consommateur, qui en soi est une excellente chose, a atteint un tel niveau que les entreprises en ont les menottes aux poignets.
Alors, bien évidemment, on ne peut pas concevoir que de ne pas respecter les normes et les lois. Programmer l'obsolescence des appareils de consommation est, bien évidemment, totalement inadmissible.
Tout le monde dit que l'ancien frigo, l'ancienne machine à laver, et nombre d'appareils fabriqués du temps de nos parents et grands-parents fonctionnaient parfaitement pendant 15 ans, 20 ans, voire plus, et les entreprises à cette époque ne faisaient pas faillites. Je pense que la somme inouïe de réglementations, normes, lois pose des problèmes d'une importance majeure, voire vitale aux entreprises qui essaient de se débattre dans cet océan de textes qui ne sont que contraintes.
Alors que l'on me comprenne bien. L'obsolescence programmée est inacceptable, je le répète c'est une évidence. Les lois et les normes doivent être respectées, cela va sans dire. Mais que l'on me comprenne bien aussi quand je dis que si les entreprises étaient moins massacrées d'obligations qui se comptent par milliers si ce n'est pas plus, en retrouvant une certaine liberté d'initiative, les choses pourraient se passer comme elles se passaient avant c'est-à-dire faire des appareils de qualité et qui durent longtemps.
Ceux qui ont dirigé une petite ou moyenne entreprise seront en parfait accord avec moi, j'en suis persuadé. Ceux qui n'ont jamais eu cette responsabilité, dans le meilleur des cas me diront "peut-être !" et beaucoup d'autres, me feront part de leur désaccord, je le sais d'avance.
Tout ceci n'est que mon humble avis.
Bonne journée à tous.

Vincent, le 02/02/2018

correctif, mon clavier ne prenant pas bien toutes les lettres et chiffres
...
un calcul élémentaire sur la base de 4 heure par jour
...

Vincent, le 02/02/2018

à par les fautes d’orthographe, de syntaxe ou de grammaire, il y a aussi des fautes cognitives: par exemple, se plaindre des TV qui "se cassent après 20 000 heures de fonctionnement", un calcul élémentaire sur la base de heure par jour donne 5.000 jours de fonctionnement soit plus de 13 ans de fonctionnement. Pas mal quand même, non?

pj1965, le 01/02/2018

A l'attention de Fox le rigolo, vous poussez un peu le bouchon, moi aussi je suis dans le domaine et contrairement à vous, j'ai pu constater que CERTAINS fabricants ne se gênaient pas pour faire tout ce qu'il faut pour précipiter la panne de leurs appareil ou empêcher la réparation de ce dernier. Vous voulez des exemples, très simple j'ai pu dernièrement constater que certaines imprimantes dont je ne citerais pas la marque s'arrêtaient tous simplement d'imprimer sans qu'une panne particulière soit détectable (câble et alim ok...la panne provient de la carte mère de l'appareil et la pièce de remplacement coûte plus chère que l'imprimante complète, c'est curieux quand on pense qu'à l'heure actuelle nous sommes capable de produire des composants extrêmement fiables. Dans la même veine plusieurs machine à laver dont l'électronique est particulièrement fragile et dont les pièces sont également hors de prix. Des appareils dont les composants électroniques ont été volontairement coulés dans de la résine ou dont on a gratté les numéros ou encore des couvercles collés avec de la colle puissante pour éviter l'ouverture de ce dernier et tout cela pour que les gens n'aient pas la possibilité de les réparer, j'en n'ai encore beaucoup d'autre mais je ne vais pas continuer car cela prendrais trop de temps. Juste pour vous dire que nous ne vivons pas dans un monde de bisounours et sachez que les industriels et leurs actionnaires demandent toujours que le chiffre d'affaire de leurs sociétés évolue car lorsqu'il stagne, pour eux cela signifie que la société ne va pas bien. Je suis néanmoins d'accord avec vous sur un point, certaines marques ont bien compris l'idio... de certains consommateurs et vendent leur produits à des prix inimaginables, mais après tout si il y a des c... pour croquer dans la pomme c'est après tout leur problème. Pour en terminer avec cela, je suis quelqu'un qui tente de prolonger au maximum la vie de mes appareils et qui en générale y met le prix mais... force est de constater que certaines marques de téléviseurs, de fours, de machine à laver, de séchoirs, d'imprimantes etc ne se gênes pas pour vendre des appareils chères qui en plus ne durent pas dans le temps alors que ces technologies n'ont pas vraiment évolués. premier lave vaisselle 18 ans second 5 ans, première machine à laver 15 ans, seconde déjà 4 pannes après 5 ans, première imprimante 2 ans et 3 mois, seconde d'une autre marque 7 ans sans problème mais comme par hasard, j'ai de plus en plus de mal à trouver les pilotes. Enfin comme vous dites, longue vie à tous.

francois_04, le 03/07/2015

Moi aussi, comme d'autres, je trouve que vous généralisez trop vite. Vous mettez du vice là où il n'y a que des choix techniques et commerciaux. Pour certains appareils, il est inutile qu'ils durent trop longtemps, si dans ce secteur les progrès sont rapides, ou si le produit est bon marché à remplacer. On en a en général pour son argent, il ne faut pas se faire d'illusion. Je ne crois pas que les industriels aient intérêt à vendre des produits qui marchent mal ou qui coûtent cher à réparer. C'est vrai aussi que d'autres abusent de la confiance, mais ça dépend des marques, des produits et des modèles. Avant de critiquer tout le monde, il aurait mieux valu que vous trouviez des exemples précis incontestables.

Paull, le 03/07/2015

Très bien vu! Une vision large des possibilités de manipulation dans ce domaine.

Je suis étonné des réactions négatives. La naïveté n'est-elle pas p.ex. de minimiser la possibilité de pressions sur les normes en vue d'ouvrir de nouveaux marchés et, pourquoi pas, par la même occasion, faire apparaître le matériel existant comme dépassé voire à risque.

Par contre, d'accord pour relever une responsabilité partagée consommateurs/fabricants dans certaines dérives constatées.

ThierryL, le 03/07/2015

Certains points sont assez fumeux... Je comprends vos efforts pour essayer d'arriver à 10, mais pas au détriment de la cause que vous êtes censés défendre.
Exemple : l'article sur les normes, au delà d'être peu clair, est faux. L'application des normes, qui par ailleurs sont de plus en plus européennes et non françaises, n'est jamais rétroactive. En outre une norme en soi n'est pas d'application obligatoire sauf si un texte réglementaire l'impose. Donc l'apparition d'une norme n'oblige aucunement le consommateur à renouveller le produit en sa possession.
Par ailleurs, dans certains domaines technologiques, l'évolution technique est tellement rapide qu'il est parfois difficile d'assurer une rétro-compatibilité des produits. Et au final, il ne faut pas sous estimer la responsabilité du consommateur à qui au final le choix revient de choisir un produit pas cher (donc souvent de mauvaise qualité) ou un produit de meilleure qualité ou de de choisir ou non de remplacer son vieil iPhone 3GS qui marche très bien par un modèle plus récent qui intègre des fonctionnalités peut être plus "sexy" mais pas forcément indispensables...
Ceci dit tout n'est pas à jeter dans cet article, mais il faudrait se garder de faire un amalgame et de considérer que les fabricants sont des gros méchants devant le pauvre consommateur sans défense...

Foxrigolo, le 03/07/2015

bonsoir, votre article mélange tout et ne prouve rien. Il est évident que certaines techniques font l'objet de brevets, brevets qui permettent bien souvent d'avoir une position protégée et dominante sur le marché.
Demandez vous plûtot pourquoi vous vous achetez un high phone qui vaut le prix de 3 ou 4 machines à laver sans sourciller et pourquoi votre budget gros électroménager s'est complètement effondré. Pour une fois soyez un consommateur responsable en assumant vos responsabilités et arrêtez vos pitreries lamentables de complot puérile.
Oui tout a un prix dans ce bas monde, acceptez que votre lave linge soit sollicité 2 fois, voire 3 fois plus que dans les années 80, qu'il essore beaucoup plus vite, qu'il vous offre une souplesse sans pareil grâce à son électronique élaboré, que sa capacité de lavage soit devenue gargantuesque, qu'il vous fasse faire des économies d'énergie...... et pourtant vous êtes presque incapables d'en prendre soin de lui assurer ce minimum d'entretien et d'attention qui lui permettrait de prolonger sa vie . Croyez moi en tant que pro dans le domaine du service après vente , j'ai beaucoup à dire sur ce consommateur qui fait subir aux produits les pires outrages, qui est incapable de lire une notice d'utilisation, et ....... la liste est très, très longue.
Si vous aviez les stats de fiabilité des produits des constructeurs , vous auriez quelques surprises qui risqueraient de mettre à mal toutes ces théories fumeuses de complotisme.
Posez vous les bonnes questions, faites fonctionner vos neurones, et surtout soyez responsables. C'est vous qui donnez vie aux produits en les achetant , en les consommant puis en les jetant ........ ça ne vous rappelle rien ? ;-) ......... alors attention de ne pas devenir vous-même le futur produit dont l’obsolescence est , pour l'instant, de plus en plus retardé ;-) longue et belle vie à tous :-))

Commenter
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour commenter.
Valider


Autres sujets sur Ooreka


Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez conseil à un avocat spécialisé !

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !