Érosion monétaire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

L’érosion monétaire fait référence à la perte de pouvoir d'achat enregistrée tous les ans en raison de l'inflation. Cette hausse des prix provoque en effet une baisse durable de la valeur de la monnaie.

Les coefficients monétaires sont utilisés dans plusieurs cas de figure : calcul des plus-values immobilières, des pensions alimentaires, etc.

Érosion monétaire : définition

L'évolution du pouvoir d'achat est calculée pour l'ensemble des ménages comme différence entre l'évolution des revenus des ménages et l'évolution de l'indice des prix.

Pour estimer l'évolution des revenus, l'Insee utilise le revenu disponible brut. Il inclut tous les revenus des ménages (salaires, retraites, allocations chômage, allocations familiales, loyers perçus, revenus financiers, etc.) dont sont déduits les cotisations sociales ainsi que les impôts directs et les contributions sociales (CSG + CRDS).

Pour sa part, l'indice des prix rend compte de la vie quotidienne dans la mesure où il suit les prix de produits achetés chaque semaine (produits alimentaires…) ainsi que ceux des produits achetés moins souvent (mobilier, etc.). La majorité des prix font l’objet de relevés mensuels sur les lieux de vente (200 000 relevés mensuels).

Calcul de l'érosion monétaire

La mesure de l’érosion monétaire est l’évaluation de l’évolution du pouvoir d’achat d’une année donnée par rapport à une année de référence (année de base ou de référence).

Ainsi, même si l'inflation s'est considérablement ralentie au cours des dernières années, la valeur de 1 € de 2000 est supérieure à celle de 1 € de 2020 du fait de la hausse des prix intervenue entre ces 2 dates.

Compte tenu de l’érosion monétaire, le pouvoir d'achat de 10 000 € en 2000 est ainsi équivalent à celui de 12 930 € en 2020 (coefficients annuels tels qu'issus de l'instruction Bofip du 5 février 2020).

Pour évaluer l’érosion monétaire, il faut d’abord calculer les indices des prix sur cette même période (base 100 la 1ère année) puis appliquer les indices de coefficients monétaires des années suivantes.

Ces indices de coefficients monétaires annuels font l’objet de publications par l’Insee et le fisc (coefficients monétaires applicables aux cessions immobilières).

Leur formule de calcul est la suivante : (base 100 la 1ère année) ÷ indice période  = (Vn ÷ V0) × 100

Utilité des coefficients d’érosion monétaire

Les coefficients d’érosion monétaire sont utilisés pour différents types d’opérations :

  • revalorisation des pensions alimentaires et prestations compensatoires ;
  • revalorisation du prix d'acquisition dans le cadre du calcul des taxes sur les cessions de terrains nus devenus constructibles. Le coefficient sert à déterminer le montant des plus-values réelles ;
  • contribution aux charges du mariage si celles-ci peuvent être admises en déduction du revenu imposable.