Inflation par la demande

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

L’inflation par la demande correspond à une hausse générale des prix à la consommation du fait d'une demande excédentaire par rapport à la quantité de biens ou de services disponibles. En France, les années 50 sont considérées comme la période où l’inflation par la demande a été la plus forte.

On oppose généralement l’inflation par la demande à l’inflation par les coûts, qui, elle, résulte de la hausse des matières premières. Le point maintenant.

Définition de l'inflation par la demande et singularité

L'inflation est une situation de hausse généralisée et auto-entretenue du prix des biens et des services.

Elle provoque une baisse du pouvoir d’achat, puisqu’à disponibilité financière comparable, un consommateur peut acheter moins de choses qu’auparavant.

Selon le niveau de l'inflation, on distingue un régime d’inflation contenu (- 3 % par an), une inflation « rampante » (4 à 9 % par an), et un niveau d’inflation « galopante » (+ de 10 % par an).

Inflation

Article

Lire l'article Ooreka

Selon les économistes, l’inflation peut être liée aux coûts ou bien à la demande.

L' inflation par la demande est caractérisée par une situation dans laquelle l'offre de biens et de services est inférieure à la demande, comme ce fut le cas, par exemple, dans les années cinquante.

Pendant la période d’après-guerre, la demande de produits ou de services augmente, mais l'offre ne parvient pas à suivre. Résultat, les prix flambent.

La pérennité de la reprise pousse alors les entreprises à investir pour accroître leur production, ce qui a pour effet de doper l’activité économique et de stimuler demande des ménages, sans que les quantités disponibles soient suffisantes pour assouvir cette demande additionnelle.

Au début des années soixante-dix, l’inflation reprend un rythme galopant (jusqu’à 14 % au début 1974) après le premier choc pétrolier.

Cette flambée des prix n'est pas due à une inflation par la demande, mais à une inflation par les coûts. C'est la hausse des matières premières qui entraîne cette valse des étiquettes, également alimentée par l’indexation des salaires sur les prix.

Lire l'article Ooreka

 

Inflation par la demande et monétarisme

Selon certains économistes, notamment Milton Friedman (1912-2006), l'inflation est d’abord un phénomène monétaire.

Selon cette thèse, si le stock de monnaie circulant dans l'économie est trop important vis-à-vis de la quantité de biens et services offerts, l’inflation est inévitable.

Le laxisme monétaire serait donc à l'origine de la hausse des prix dans la mesure où il provoque un excès de demande.