Taxe jet ski

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2021

Sommaire

Créée en 2012 et applicable aux achats de jet ski depuis le 1er janvier 2013, la taxe jet ski est un impôt dû chaque année par les propriétaires de véhicules nautiques à moteur.

Payée lors des formalités douanières, cette taxe peut faire l'objet d'abattement pour tenir compte de la vétusté du jet ski.

Cadre légal de la taxe jet ski

Création de la taxe jet ski

Lataxe jet ski est très récente puisqu'elle s'applique depuis le 1er janvier 2013 à tous les véhicules nautiques à moteur (VNM). Cette taxe résulte de l'obligation, pour les propriétaires de VNM, de francisation de leur véhicule maritime pour pouvoir circuler.

Véhicules concernés

La taxe VNM concerne tous les véhicules nautiques à moteur ou les scooters des mers/jet-ski, dont la puissance des moteurs est supérieure ou égale à 90 kW.

Au sens de la loi, sont considérés comme des véhicules nautiques à moteur tout engin :

  • dont la longueur de coque ne dépasse pas 4 mètres ;
  • équipé d'un moteur à combustion interne qui déclenche une turbine, source de sa propulsion ;
  • conçu pour être piloté par une ou plusieurs personnes assises, debout ou à genoux sur la coque.

 

Taxe jet ski : jet ski acheté en France neuf ou d'occasion

Immatriculation au service des Affaires maritimes

Lors de l'achat d'un jet ski en France, le propriétaire a l'obligation de faire immatriculer son VNM ou de faire modifier l'identité du propriétaire du VNM en cas d'achat d'occasion.

Dans le cadre d'une immatriculation initiale (achat neuf du jet ski), le service des Affaires maritimes enregistre l'immatriculation et délivre un formulaire Cerfa n° 4617 pour procéder à la francisation du VNM.

Dans le cadre d'un changement de propriétaire (achat d'occasion du jet ski), le service des Affaires maritimes procure au nouveau propriétaire une nouvelle carte de circulation et de navigation.

Francisation du jet ski

Muni du formulaire Cerfa ou de la nouvelle carte de navigation, le propriétaire du jet ski est tenu de se rendre au Bureau des douanes en charge de la navigation de son choix pour obtenir un acte de francisation.

La demande de francisation peut également être adressée par courrier en y joignant :

Lire l'article Ooreka

Taxe jet ski dans le cas d'un jet ski acheté à l'étranger neuf ou d'occasion

L'achat d'un jet ski dans un pays membre de l'Union européenne obéit aux mêmes formalités douanières et paiement de taxe que l'achat d'un VNM en France.

Pour les achats effectués hors de l'Union européenne, le jet ski doit :

  • faire l'objet d'un dédouanement lors de son importation ;
  • faire l'objet d'une demande de francisation auprès du bureau des douanes d'entrée dans l'Union européenne.
Lire l'article Ooreka

Paiement de la taxe jet ski

Au moment de la francisation du jet ski auprès des douanes, le propriétaire du VNM doit s'acquitter d'un droit calculé en fonction du temps restant à courir jusqu'à la fin de l'année, appelé droit annuel de francisation et de navigation (DAFN). Puis, chaque année, un avis de paiement de cette taxe annuelle de francisation et de navigation est adressé au propriétaire du jet ski.

Cet avis de paiement précise le montant de la taxe annuelle à payer qui est calculé selon le barème suivant :

  • VNM jusqu'à 90 kW : exonération ;
  • VNM de 90 à 159 kW : 3 € par kW à partir du premier kW ;
  • VNM de plus de 160 kW : 4 € par kW à partir du premier kW.

Ces pros peuvent vous aider