Indice des prix à la consommation

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2021

Sommaire

L'indice des prix à la consommation (IPC) est un outil de mesure de l’inflation. Il permet d'estimer la variation de prix des produits consommés par les ménages sur une période donnée. L’IPC est publié chaque mois au Journal Officiel.

Depuis janvier 2016, l'INSEE publie un nouvel indice en base 2015 = 100 en lieu et place de l'indice base 1998 = 100.

Rôle et calcul de l’indice des prix à la consommation

L'indice des prix à la consommation (IPC) est basé sur l'observation d'un panier fixe de biens et services, actualisé chaque année. Chaque produit est pondéré, dans l'indice global, proportionnellement à son poids dans la dépense de consommation des ménages.

L'indice des prix hors tabac sert à indexer de nombreux contrats privés, des pensions alimentaires, des rentes viagères et aussi à indexer le SMIC.

Cet indice est également utilisé pour apprécier les agrégats économiques (consommation, revenus, etc.), calculer les évolutions en volume ou en termes réels. C'est une mesure synthétique des évolutions de prix à qualité constante.

Les départements d'Outre-mer (DOM), hors Mayotte, sont intégrés dans l'IPC depuis la base 1998.

Le champ théorique de l’IPC correspond à celui de la consommation finale effective marchande monétaire des ménages. Le taux de couverture de l'IPC était de 97 % en 2016 (base 2015). Selon l’INSEE, les principaux défauts de couverture portent encore sur les services hospitaliers privés et l'assurance vie.

Le plan de « sondage » de l’IPC repose sur 3 types de critères :

  • Le critère géographique : les relevés sont effectués dans 99 agglomérations de plus de 2 000 habitants dispersées sur le territoire métropolitain ainsi que dans 4 DOM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion).
  • Le type de produit : un échantillon d'un peu plus de 1 100 familles de produits est défini pour garantir une large représentativité.
  • Le type de point de vente : un échantillon de 30 000 points de vente est pris en compte afin de représenter la diversité des produits et modes d'achat des consommateurs tout en prenant en compte les écarts de prix selon les formes de vente (grandes surfaces, magasins, etc.).

Le croisement de ces différents critères permet notamment de suivre 200 000 produits. Cet échantillon est mis à jour tous les 12 mois pour tenir compte de l'évolution des comportements de consommation et introduire des produits nouveaux. Les promotions et soldes offerts à tous les consommateurs sont pris en compte.

La collecte des données est effectuée tout au long du mois par des enquêteurs. La saisie s'effectue par tablette électronique.

Indice des prix à la consommation harmonisé

Pour pouvoir comparer entre elles les inflations dans les pays appartenant à l'Union européenne, Eurostat publie un indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH).

L'IPCH représente un panier de biens et de services représentatifs pour la zone Euro. Dans ce panier, se trouvent des biens tels que des denrées alimentaires, des journaux, du carburant, des vêtements, des ordinateurs, des machines à laver et des services comme le coiffeur, les assurances et la location.

Outre les IPCH pour les pays, un IPCH pour la zone euro est également publié. L'IPCH pour la zone euro est une moyenne pondérée des IPCH des pays qui alimentent l'euro.

Alors que l'IPCH est calculé à partir des directives de l'UE standardisées, l'IPC est calculé suivant des directives nationales.

Dans la mesure où il existe des différences significatives dans la manière de calculer les IPC nationaux, il est difficile d’utiliser cette mesure pour comparer les pays entre eux.

En revanche, les IPCH des différents pays sont établis de la même façon. Les indices des prix à la consommation et l’inflation peuvent donc être utilisés pour établir un tableau de bord des différentes économies.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider