Déflation

À jour en Janvier 2019

Déflation

La déflation se traduit par une diminution générale et durable des prix. Il s'agit d'une inflation négative. C'est la conséquence d'une baisse de la demande globale qui ne permet plus d'absorber la quantité de biens et services produits par l'économie.

Spectre, Armageddon, cauchemar : les superlatifs ne manquent pas lorsqu'il s'agit de qualifier cette situation qui entraîne des réactions attentistes de la part des agents économiques et peut provoquer une paralysie de l'activité. Explications.

 

Déflation : causes et conséquences

À ne pas confondre avec la désinflation qui est une simple baisse de l'inflation, la déflation est un phénomène de chute générale des prix constatée sur une période de plusieurs trimestres.

A priori, la déflation est d'abord perçue comme une bonne nouvelle par les ménages puisqu'elle leur procure un gain de pouvoir d'achat, du fait de la baisse des prix et des services. Cet avantage est transitoire.

En période de déflation, la psychologie des acteurs économiques change : anticipant de nouvelles baisses de prix, ils retardent continuellement l'achat d'un produit dont le prix diminue sans cesse. Les conséquences sont alors les suivantes :

  • La baisse des prix finit par grignoter les marges des entreprises. Elles répercutent cet appauvrissement en diminuant leurs investissements et en rognant sur les salaires. Le pouvoir d'achat des ménages s'érode, ce qui provoque une nouvelle baisse de la demande, de nouvelles chutes de prix, etc.
  • La compression des marges des entreprises et des salaires rend la charge de remboursement des agents économiques plus lourde à supporter. Cela alimente la baisse des prix dans tous les secteurs et accélère la vitesse de la spirale déflationniste.
  • La demande ne cessant de chuter, les taux d'intérêt réagissent et tendent vers 0 %. En 2016, ils sont négatifs dans plusieurs pays (Japon, Suède, Danemark…). Le prix des actifs chute. Parallèlement, le taux d'épargne des ménages s'accroît. Une situation d'asthénie économique s'installe peu à peu, la baisse de la production entraînant la hausse du chômage.
  • Dans l'hypothèse où les prix chutent durablement, la déflation peut même provoquer une baisse des salaires nominaux comme en Irlande où ils ont, par exemple, reculé de 2,2 % entre 2013 et 2015.

Bon à savoir : pour évaluer l'évolution des prix, les statisticiens de l'INSEE mesurent l'inflation dite « sous-jacente », c'est-à-dire corrigée des variations saisonnières et débarrassée de phénomènes conjoncturels comme la volatilité des tarifs énergétiques. En décembre 2015, l'ensemble de ces « sous-jacents » a augmenté de 0,8 %.

Précédents historiques de déflation

Historiquement, les périodes de déflation sont souvent liées à l'éclatement d'une bulle spéculative. Ce fut par exemple le cas :

  • Dans les années trente après le krach de 1929, lorsque la récession américaine s'est transformée en dépression mondiale.
  • En 2008, la crise des « subprimes » déclenchant une panne d'activité qui n'a pu être endiguée que grâce à la politique monétaire volontariste des banques centrales.

Une fois qu'un pays entre en déflation, il lui est très difficile d'en sortir, comme le prouve l'exemple du Japon. Ce pays est en situation de déflation rampante depuis le début des années 1990. Malgré une stratégie dite « Abenomics » basée autour de trois « flèches » (relance budgétaire, assouplissement monétaire et réformes structurelles), il  ne parvient pas à relancer durablement son économie.

Selon plusieurs économistes, la France, qui a enregistré une inflation quasi nulle sur un an (+ 0,2 % entre janvier 2015 et 2016), pourrait basculer dans la déflation. D'autres pays du vieux continent sont déjà dans cette situation : la Suisse a, par exemple, affiché une baisse des prix de - 1,14 % en 2015.

Bon à savoir : pour certains experts, les plans d'austérité mis en place après la crise de 2008 ont joué comme une sorte de starter déflationniste, les coupes budgétaires et la hausse de la fiscalité ralentissant l'activité. Dès 2010, le FMI avait souligné les effets négatifs d'une austérité généralisée à tous les pays de la zone euro.

Pour en savoir plus :

  • L'inflation se caractérise au contraire par la hausse des prix : découvrez les mécanismes économiques qui la provoquent.
  • Qu'est-ce qu'une bulle spéculative ? La réponse sur notre page.
  • Faites les bons choix avec notre guide de l'épargne à télécharger gratuitement.


Pour aller plus loin


Vous cherchez un avocat ?

Besoin d'aide dans vos démarches ?

Demandez conseil à un avocat spécialisé !

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !