Vide grenier : conditions pour y participer

Sommaire

Un tas de vieux objets traînent dans votre garage ou votre grenier ?

Plutôt que de leur retrouver une place en attente du prochain grand nettoyage, pourquoi ne pas les vendre lors d’un vide grenier ?

Attention toutefois, ce genre d'événements n'est pas si informel qu'il n'y paraît. Certaines règles sont à respecter. Explications.

Vide grenier : quelles loi encadrent cet événement ?

Selon l’article L. 310-2 du Code du commerce, un particulier est autorisé à participer aux vides-grenier, aussi appelés « ventes au déballage » :

  • deux fois par an ;
  • sans aucune limitation géographique ;
  • uniquement pour vendre des objets personnels et usagés.

En théorie, et sauf exception rare (objet dangereux, circonstances particulières), tous les types d'objets peuvent être vendus.

 

Organisation d'un vide grenier

Choix d'une date et d'un lieu

Pour organiser un vide grenier, le plus pratique est encore de se greffer à un événement déjà existant :

  • La première chose à faire est alors de vérifier si l’événement auquel vous souhaitez participer est ouvert aux particuliers.
  • Ensuite, partez à la chasse aux informations :
    • Vérifiez les tarifs. Ils sont variables, mais tournent en général autour de 3 € le mètre linéaire.
    • Renseignez-vous sur le genre de personnes susceptibles de fréquenter l’événement. Cela vous aidera à savoir si vous trouverez une clientèle intéressée par vos objets.
    • Vérifiez si l’entrée est payante, ce qui pourrait décourager le public.

Inscription à un vide grenier

Si, en règle générale, les inscriptions peuvent se faire sur place au dernier moment, il est quand même plus prudent de réserver à l’avance un emplacement. Pour ce faire :

  • Contactez par mail ou par téléphone la mairie ou les organisateurs de l’événement.
  • Demandez leur de vous faire parvenir un formulaire d’inscription.
  • Ajoutez au formulaire une photocopie de votre pièce d’identité.
  • Depuis 2009, il est aussi obligatoire de joindre à ces documents une attestation sur l’honneur de non-participation à deux autres manifestations dans l’année. En effet, vous n'avez le droit de participer qu'à deux vides-grenier par an.

Vide grenier : le jour J

Arriver sur les lieux à l’heure est une question de politesse, mais aussi :

  • de sécurité puisque, si les visiteurs sont déjà arrivés, leur circulation gênera votre installation et vice-versa ;
  • de réglementation, puisque l’installation n’est autorisée que pendant une plage horaire bien arrêtée, en général entre 6 h et 8 h.

Sur place, un membre de l’organisation vous montrera :

  • votre emplacement ;
  • les limites de celui-ci.

Il repassera certainement au cours de la journée, pour vérifier si tout se passe bien et éventuellement répondre à vos questions.

Nos autres contenus sur le sujet :